Système auto-ligaturant

Crédit photo : Damon

Crédit photo : Damon

Crédit photo : Damon

Une nouvelle génération

d’appareil orthodontique

Alors que pour les techniques traditionnelles d’orthodontie, il est nécessaire de fixer l’arc orthodontique à chaque attache (ou bracket) avec un anneau élastique ou une ligature, la technique auto-ligaturante n’en nécessite pas. Chaque bracket auto-ligaturant comporte un clapet qui maintient l’arc orthodontique tout en lui permettant de coulisser.

Un confort et une hygiène améliorés
Le libre coulissement de l’arc orthodontique à l’intérieur de chaque attache permet de limiter les frictions lorsque les dents se déplacent ainsi que d’améliorer l’hygiène grâce une moindre rétention de plaque dentaire. Il facilite le mouvement dentaire et la correction.

La planification du traitement
Le principe du système auto-ligaturant est le même que celui des autres techniques d’orthodontie : le résultat final est obtenu par mouvements dentaires successifs.

Les rendez-vous d’ajustement (changement des arcs) sont peu nombreux en début de traitement car le système autoligaturant facilite et accélère le libre mouvement des dents. En fin de traitement, les rendez-vous sont plus rapprochés afin de parfaire le résultat.

Des attaches discrètes
De taille très réduite, les attaches sont en métal ou en céramique translucide. Grâce à cette miniaturisation et à l’absence de ligatures, l’appareil est discret.

Système auto-ligaturant

Questions-réponses

Le système auto-ligaturant permet de traiter tous les problèmes orthodontiques : des soucis esthétiques aux cas les plus complexes.

Parmi les problèmes d’alignement dentaire qui peuvent être traités avec un boîtier auto-ligaturant  :

  • Des dents qui se chevauchent car elles n’ont pas assez de place pour se positionner normalement,
  • Des dents trop espacées,
  • Un articulé-croisé (les dents supérieures « mordent » sur l’intérieur des dents inférieures sur le devant ou les côtés de la bouche),
  • Une supraclusion ( les dents supérieures recouvrent trop les dents du bas),
  • Une béance (les dents supérieures ne recouvrent pas assez les dents du bas).
    Ou d’autres signes comme  :
  • Une usure des dents,
  • Des difficultés à se brosser les dents.

Votre orthodontiste déterminera avec vous le traitement personnalisé le mieux adapté à votre cas particulier.

Les adultes comme les adolescents qui ont déjà leurs dents définitives peuvent bénéficier d’un traitement auto-ligaturant.

C’est votre orthodontiste qui déterminera avec vous le traitement individualisé le plus adapté.

Le traitement d’orthodontie auto-ligaturant offrent plusieurs avantages :

  • un appareil discret grâce à des attaches de très petite taille en métal ou céramique translucide et sans ligature,
  • une meilleure hygiène grâce à l’absence de ligature (moindre plaque dentaire),
  • des RV plus espacés,
  • une durée de traitement plus courte.

Pour les moins de 16 ans : prise en charge par l’Assurance Maladie
Les traitements d’orthodontie, invisible ou pas, sont pris en charge par l’Assurance Maladie s’ils sont commencés avant la seizième année. Cette prise en charge s’effectue sous réserve de l’obtention de l’accord préalable de la caisse d’Assurance Maladie selon les barèmes fixés.

Pour connaître les barèmes, allez sur Ameli.fr.

Consultez votre mutuelle de santé pour connaître les conditions de prise en charge du complément qui sont éventuellement prévues par votre contrat d’adhésion.

Pour les adultes et les ados de plus de 16 ans : pas de prise en charge par l’Assurance Maladie
Consultez votre mutuelle de santé pour connaître les conditions de prise en charge éventuellement prévues par votre contrat d’adhésion.

A l’issue du traitement, les dents ont été déplacées dans leurs tissus de soutien jusqu’à la position fixée. Pour pérenniser ce déplacement, les dents doivent être maintenues dans leur nouvelle position le temps nécessaire à la réorganisation tissulaire autour de chaque dent, soit au moins une année.

Un an de contention minimum
D’une durée minimale d’un an, cette période, appelée la période de contention, peut être plus longue, allant de 3 ans jusqu’à un maintien à vie suivant l’âge et l’état de la dentition

Les différents type de contention
Il existe différents types de contention fixes (fils collés sur les dents) ou amovibles. Votre orthodontiste choisira le système le mieux adapté à votre cas personnel.

Pour en savoir plus

sur le traitement